Toute la vérité

Âgé de 5 ans Vyctor veut changer de sexe, il devient alors Mélody
Âgé de 5 ans Vyctor veut changer de sexe, il devient alors Mélody




Âgé de 5 ans Vyctor veut changer de sexe, il devient alors Mélody
"Est-ce trop jeune pour envisager un changement de sexe ? Qu'en pensez-vous ?"

Le changement d'identité sexuelle n'est pas à prendre à la légère. Pourquoi un enfant ne se sent pas à l'aise dans son corps alors qu'il a l'impression que la nature ne lui a pas donné le bon corps, le bon sexe?



C'est quelque chose qui doit être très difficile à vivre et se sentir appuyé par sa famille dans un tel cas est primordial. Les parents de Vyctor âgé de 5 ans l'ont compris et on décidé de soutenir leur fils à devenir ce qu'il voulait vraiment c'est-à-dire une fille. Il a donc fait son entrée à la maternelle en étant Mélody.

Au départ, ses parents ont pensé qu'il s'agissait d'une phase, que ça lui passerait. Mais au contraire, avec le temps, les signaux de transidentité étaient de plus en plus présents.




« C'est bien plus que de juste vouloir s'habiller en fille. Nous, c'est 24 h sur 24 h! Elle porte des maillots de fille, des sous-vêtements de fille. C'est bien plus que juste un jeu», a expliqué Chantal, la mère de Mélody à TVA Nouvelles. 

Les premières semaines ont été difficiles pour le frère jumeau de Mélody, Doran. Il ne comprenait pas ce qui se passait.

« Cet été, il me disait: « si Mélody va à l'école en fille, moi je veux y aller habillé en Harry Potter ». Mais, on lui a expliqué puis il a compris», raconte Jean-François, le père de Mélody et Doran.

« J'ai eu un petit deuil de mon fils à faire », avoue la mère de Mélody.

Certains spécialistes affirment que si une personne est soutenue très tôt dans ses démarches de transidentité, les risques de tentative de suicide et la souffrance ressentie seront grandement diminuées. 

« Au niveau des personnes trans, on voit un plus haut taux de tentatives de suicide chez les plus vieux. C'est souvent les personnes qui n’ont pas eu l’occasion de l'exprimer», explique la Dre Maude Bourgeois-Turcotte psychologue et personne-ressource chez Trans Mauricie.

Il est certain qu'à cet âge, les ressources sont plutôt rares, mais la famille est présentement en attente pour recevoir des services en psychologie. Le couple voulait faire connaitre leur histoire pour aider à faire tomber les préjugés.



Source : TVAnouvelles

Crédit photo: Pixabay




Partager sur Facebook