Toute la vérité

Bouleversant témoignage d'une femme sur son excision!
Bouleversant témoignage d'une femme sur son excision!




Bouleversant témoignage d'une femme sur son excision!
"Horrible, sans aucune humanité, comment peut-on faire vivre cette abomination à quelqu'un"

Nous oublions souvent que nous sommes extrêmement chanceux de vivre dans un pays de droit et de liberté comme le Canada. Malgré que nous sommes en 2018, plusieurs actes barbares sont commis dans les pays sous-développés ou en voie de développement. Un de ces actes qui touche les jeunes filles avant ou pendant leur puberté est celui de l'excision.



L'excision est une pratique horrible qui consiste à couper le capuchon clitoridien plus communément appelé le clitoris. Cette pratique est souvent accompagnée de l'ablation des petites lèvres et de la suture des grandes lèvres.



Voici le témoignage bouleversant d'une jeune femme qui a été pris par un médecin suite non pas à une, mais à deux excisions :




Bonjour docteur comment vous allez. J’ai vu votre publication à propos de l’excision des filles. J’avoue ke j’ai pas regarder car je garde un mauvais souvenir de ça. Hier kan j’ai vu la pub j’avais les larmes aux yeux car on me l’a fait kan j’étais jeune.



Et j’en ai bcou souffert je suis rester malade pendant des mois voir même une année sa ma complètement détruite.



Toutes mes sœurs étaient guéri sauf. je narretais pa de saignais. Kan je riais kan je toussais kan je dormais. On changeait le drap plusieurs fois la journée. Ma mère n’arrêtait pas de pleurait elle regrettait de m’avoir amener faire ça. Je souffrais je dormais pas je pleurais.



Et kan on m’a ramené chez la dame elle a encore couper kelke chose et epui elle l’a cousu ( mou niow ko avc pousso ak weugne [NDLR: elle l’a cousu avec une aiguille et un fil] ) Jamais je n’oublierai ça. Ce jour là j’avais telment mal que j’ai mordu ma mère et elle est sorti de la salle en pleurant car elle ne supportais plus de me voir comme ça.



Après plusieurs mois kan je restais assise pendant longtemps pour me laver damay obliger ram baparé soga diouk [NDLR:  j’étais obligé de ramper avant de me lever!]. Du liquide jaune sortais en moi.



Wi je me souviens bien…. et maintenant je suis mariée et je ne ressens pas de plaisir lorsque je fais l’amour avc mon mari au contraire je souffre mais je ne lui ai rien dit pask je ne veux pas kil décourage ou kil crois kil me fait mal si def semblant la deukk [NDLR: je fais toujours semblant d’avoir du plaisir].



J’avais peur de ne jamais tomber enceinte mais alhamdoulilah je suis enceinte de presque 3 mois. Excusez moi docteur pour la longueur mais il fallait ke sa sort pask depuis lors personnes n’est au courant même pas mon mari car je ne veux plus y penser. Je garde ça pour moi. Mon mari ne sais rien.



Ma mère n’ose pas parler de ça devant moi. Et si un jour je vois une mère faire ça à sa fille walah je la s’énonce. Encore une fois excusée moi, C’est la première fois que je raconte ça. Votre publication à réveiller mes souvenir.



Anonyme




Il est essentiel d'éradiquer ce fléau de la planète.



C'est horrible et inhumain!








Source: Reseau mondoblog



Partager sur Facebook