Toute la vérité

Cette femme a kidnappé un bébé naissant et l'a élevé comme sa propre fille...
Cette femme a kidnappé un bébé naissant et l'a élevé comme sa propre fille...




Cette femme a kidnappé un bébé naissant et l'a élevé comme sa propre fille...
"Maintenant que la jeune femme a 17 ans et qu'elle connaît la vérité sur son enlčvement, sa ravisseuse lui fait ses excuses."

C'est une histoire tordue, troublante, mais surtout extrêmement triste qu'on a lu récemment dans le Daily Mail. En le lisant, on pourrait croire à un scénario de film, mais malheureusement, c'est réellement ce qu'a vécu la petite Kamiyah Mobley. 



La petite n'était âgée que de quelques heures à peine quand Gloria Williams, aujourd'hui âgée de 52 ans, l'a kidnappée à l'hôpital. Elle a pris le nouveau-né et l'a glissé dans un sac, puis elle a élevé la petite comme sa propre fille. 



La ravisseuse risque 22 ans de prison. Elle affirme qu'elle n'avait pas ''prévu'' kidnapper un enfant. Sa vie était hors de contrôle, elle était comme en mode autopilote. 



Elle a cependant dû avouer la vérité à la jeune femme que Kamiyah Mobley est devenue des années plus tard, celle-ci étant dans l'incapacité de se trouver un emploi ou encore d'obtenir un permis de conduire, n'ayant pas de papiers d'identité valides. 



Au tribunal, Georgia a dit à la jeune femme: 




''Je t'aimerai toujours, toujours. Mais tu n'es pas à moi. Ta mère et ton père sont assis juste là. ''




La jeune femme a confié en entrevue ne pas en vouloir à Georgia, et ne pas vouloir non plus lui tourner le dos. Elle espère une sentence clémente. Elle affirme avoir été très bien traîtée pendant toute sa vie:







''Ne vous méprenez pas, je sais que c'était mal. Mais nous en avons parlé et je peux comprendre à l'époque ce qui se passaita déclaré Kamiyah. Je sympathise avec elle, je ne suis pas en colère contre elle - bien sûr que je lui pardonne.''




Ses parents biologiques, par contre, ne partagent absolument pas sa vision des choses. Sa mère affirme qu'elle aimerait la peine de mort pour Georgia: 




''J'ai toujours pensé à mon bébé tous les jours, tous les jours, tous les jours. Je me vois dans ma voiture en pleurant, dans mon lit en pleurant, en prenant un bain en pleurant, en faisant quelque chose avec ses frères et sœurs et en pleurant''




Source: DailyMail



Partager sur Facebook