Toute la vérité

Cette future maman a sauvé la vie de son mari juste avant d'accoucher
Cette future maman a sauvé la vie de son mari juste avant d'accoucher




Cette future maman a sauvé la vie de son mari juste avant d'accoucher
"''J'étais persuadée qu'il était mort''"

Ashley Goette était une femme comblée. Heureuse dans son travail alors qu'elle était enseignante en maternelle et très heureuse en amour étant l'épouse d'Andrew qu'elle aimait plus que tout.

Mais son plus grand bonheur était dans son ventre, enceinte de 39 semaines, elle attendait avec impatience la venue de leur premier enfant. 

Une nuit très banale, vers 5 heures du matin, elle fut réveillée par le son des ronflements de son mari. Elle l’a secoué un peu pour lui demander de changer de position, mais il ne semblait pas répondre.

Elle a soudain compris qu'Andrew ne ronflait pas, il était entrain de s'étouffer!




Rapidement, elle a appelé les secours qui lui ont expliqué quoi faire en attendant leur arrivée. Il fallait lui faire un massage cardiaque, mais sur une surface rigide. Comme il est allongé dans son lit, cette surface ne convenait pas.

Avec son état, elle ne pouvait le déplacer, donc elle tout de même commencé le massage. Andrew ne réagissait pas, il avait cessé tout mouvement sa peau avait pris une teinte violacée.

« J’étais persuadée qu’il était mort » a expliqué Ashely plus tard, « Je ne pense pas que j’ai réellement eu le temps de comprendre ce qui se passait ».

Dix minutes plus tard, les secours sont arrivés.

Constatant son état, le défibrillateur a été nécessaire pour lui permettre de recommencer à respirer. Conduit par la suite à l'hôpital, son état a inquièté grandement les médecins. On craingnait pour des séquelles à son cerveau. 

Ashley a toujours gardé espoir et croyait en son mari :

« J’ai placé sa main sur mon ventre et je lui ai dit : On n’a pas encore eu notre bébé. Je vais t’attendre. Tu seras le premier à prendre ce bébé dans tes bras. On ne va pas commencer tant que tu ne seras pas prêt. »

Le mercredi, son mari a recommencé à bouger. Il s'est ouvert les yeux et a cherché sa famille en se redressant sur le lit. Tout le monde a été très surpris et des cris de joie ont remplis la pièce. « C'était incroyable! », se rappelle Ashley.

« Quelques minutes peuvent faire une grosse différence dans un cas comme celui-ci » a expliqué le docteur Teeters au New York Times.

Andrew souffre du syndrome Wolff-Parkinson-White, une maladie héréditaire qu'il partage avec l’un de ses oncles.

Ce syndrome lui créé des anomalies dans le rythme cardiaque mais c'est opérable. L'opération devra cependant attendre car Ashley doit bientôt accoucher.

Elle sentait d'ailleurs les premières contractions et le vendredi suivant, elle a donné naissance à leur fils Lennon.

Son papa Andrew a été premier à le tenir dans ses bras sachant très bien que cet enfant aurait pu naître sans père si ce n'était du sang froid de sa conjointe.

Après la naissance, il a subi l'intervention qui lui a permis de régler son problème et ils mènent tous ensemble une vie bien paisible.



Source : vonjour




Partager sur Facebook