Toute la vérité

Des personnes obèses se sont vues refuser la formation pour devenir préposé en CHSLD
Des personnes obèses se sont vues refuser la formation pour devenir préposé en CHSLD




Des personnes obèses se sont vues refuser la formation pour devenir préposé en CHSLD
"Une histoire qui risque de faire du bruit."

Alors que le Québec tente de recruter coûte que coûte des personnes intéressées à faire la formation de préposé aux bénéficiaires pour combler le manque d'employés en CHSLD, le quotidien Le Devoir a appris que certaines personnes se sont vues refuser la formation parce qu'elles étaient obèses.

L'excuse qui leur a été donnée est que leur état de santé pourrait nuire dans le cas où la crise sanitaire connaîtrait une recrudescence. Selon Le Devoir, 4 candidats n'auraient pas été retenus par la CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal parce que leur IMC était supérieur ou égal à 40.

L'information a d'ailleurs été confirmée par le porte-parole du CIUSSS Jean-Nicolas Aubé et par une candidate rejetée, Mélina Dubois, Sorgente.

Elle explique :




« La dame du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal m’a dit que la limite était de 40. Elle m’a dit que j’étais à risque pour la COVID-19. »

« Je n’y vais vraiment pas juste pour le salaire. Je me suis occupée de mon grand-père. J’ai été aidante naturelle. »

La jeune femme mesure 4 pieds 11 et pèse 200 livres comme le rapporte Le Devoir.  

Le porte-parole du CIUSSS, Jean Nicolas Aubé s'explique au Quotidien en disant :

« Lorsque nous les refusons, nous leur expliquons que nous ne pouvons garantir le respect des recommandations de l’INSPQ et également protéger leur santé/sécurité au travail. »

Une histoire qui risque de faire du bruit à la grandeur de la province dans un contexte de manque de personnel généralisé.



Source : Le Devoir




Partager sur Facebook