Toute la vérité

Désespéré d'obtenir de l'aide sociale, un papa se suicide à bout de ressource
Désespéré d'obtenir de l'aide sociale, un papa se suicide à bout de ressource




Désespéré d'obtenir de l'aide sociale, un papa se suicide à bout de ressource
"Une histoire tellement triste qui brise le coeur. "

Phillip Herron était un papa monoparental de 34 ans. Après avoir attendu pendant des semaines pour obtenir de l'aide sociale, il a fini par se suicider à bout de ressource; il n'avait plus que 5 $ en banque et croulait sous les dettes.

Phillip n'avait plus de travail et avait accumulé plus de 25 000 $ de dettes. Il devait plusieurs mois de loyer et n'arrivait plus à joindre les deux bouts. Cette situation était pour lui intenable et il ne voulait pas faire vivre cela à sa famille. 

Il a donc décidé de demandé de l'aide en se tournant vers la seule solution qui lui restait; l'aide sociale. Mais les procédures pour obtenir de l'aide de Universal Credit sont longues et les semaines d'attente ont finalement eu raison de lui. 

« Ça été le dernier clou dans son cercueil », a expliqué Sheena Derbyshire, la mère de Phillip. 

Quelques minutes avant son suicide, le 18 mars dernier, Phillip a publié une photo de lui alors qu'il était en pleurs dans sa voiture sur les réseaux sociaux.




« Dans sa lettre d'adieu, il a écrit que sa famille serait mieux sans lui », a affirmé Sheena. « Il était un père célibataire responsable. Il avait toujours de l'argent avant et les enfants avaient tout ce qu'ils voulaient. Mais Phillip avait quitté son emploi dans une usine pour s'occuper de ses enfants et il s'est endetté. Ça dû être difficile pour lui. De ne plus avoir d'argent pour eux du jour au lendemain. Il attendait pour l'aide sociale et il n'avait que 5 dollars quand il est mort. » « Quand les gens se tournent vers le gouvernement pour avoir de l'aide, ils sont désespérés. Les faire attendre ainsi si longtemps est dangereux », a expliqué Sheena. « Il n'y a rien qui explique ces délais. Phillip avait déjà des problèmes, mais ça c'était la goutte de trop. »

Sheena ignorait que son fils croulait sous les dettes. Il avait gardé ses problèmes financiers pour lui.

C'est après sa mort qu'elle a appris qu'il était menacé d'être évincé de chez lui et que ses enfants n'avaient rien reçu comme cadeau de Noël.

« J'aurais tellement aimé qu'il nous dise comment il se sentait », expliqué Sheena, qui vit présentement beaucoup de culpabilité.

Une histoire terrible et tellement triste; il se sentait seul au monde et voyait ses problèmes financiers insurmontables.

Si vous vivez pareille situation, parlez, quelqu'un saura vous aider comme la mère de Phillip l'aurait très certainement fait si elle avait été mise au courant.



Source : manchestereveningnews

Crédit photo : Facebook




Partager sur Facebook