Toute la vérité

Et si le sport était la solution? Un jeune atteint d'un TDAH ne prend plus de médication grâce à cela!
Et si le sport était la solution? Un jeune atteint d'un TDAH ne prend plus de médication grâce à cela!




Et si le sport était la solution? Un jeune atteint d'un TDAH ne prend plus de médication grâce à cela!
"Qu'en pensez-vous ?"

Cédric Gauthier a eu un diagnostic de trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité l'an dernier. Son père souffre aussi de ce trouble qui est souvent héréditaire.

Le début d'année très difficile avait poussé ses parents à consulter un médecin. 

« L’enseignante de Cédric me disait qu’il n’était pas capable de se concentrer, qu’il était tout mêlé, qu’il avait de la difficulté à s’organiser », explique son père, Marc Gauthier, résidant de Chicoutimi.

Suite au diagnostic, Cédric commence à prendre des psychostimulants qui donnent certains résultats, mais son père qui possède une maîtrise en scène cherche d'autres alternatives. 

«Je me suis rendu compte que les jeunes comme Cédric ont vraiment besoin de bouger, c’est un besoin physiologique.

Au fond, c’est l’école qui n’est pas vraiment adaptée à eux. Tu ne peux pas asseoir un p’tit gars comme lui sur une chaise à longueur de journée, ça ne marche pas», explique-t-il.




Il veut inscrire son fils dans un programme de sports-études mais deux écoles refusent l’entrée de Cédric dans ces programmes à cause de ses faibles résultats scolaires et de comportement. M. Gauthier décide de prendre les choses en main lui-même. 

Il commence à faire du vélo avec son fils après l'école et du karaté deux soirs semaine. En hiver, ils débutent de l'escalade dans un centre de Chicoutimi. 

«Cédric fait au moins une heure d’activité physique intense par jour, en plus de ce qu’il fait à l’école», dit M. Gauthier.

Cédric quant à lui s'exprime en disant :

« On dirait que j’ai plus de facilité à me concentrer, ça m’aide beaucoup à rester plus calme à l’école. »

L'accès aux écrans est aussi limité par son père, ce qui laisse du temps à Cédric pour pratiquer la musique et faire du dessin. 

Tous ces changements ont eu un effet très bénéfique pour Cédric qui a vu ses résultats scolaires augmenter de beaucoup. 

« Autrefois le cancre de sa classe, il est maintenant un premier de classe et a un comportement pratiquement irréprochable », explique M. Gauthier très fier de Cédric.

Seriez-vous prêts à tenter l’expérience?



Source : Journal de Montréal

Crédit photo : Capture d'écran / ROGER GAGNON / Journal de Montréal




Partager sur Facebook