Toute la vérité

Hydro-Québec remboursera la totalité 1,5 milliard de ''trop-perçus'' par gel de tarifs
Hydro-Québec remboursera la totalité 1,5 milliard de ''trop-perçus'' par gel de tarifs




Hydro-Québec remboursera la totalité 1,5 milliard de ''trop-perçus'' par gel de tarifs
"Une réduction ponctuelle sera effectuée au début de l'année 2020."

Une belle bataille de gagnée pour les abonnés de la société d'État mais également une promesse tenue par un premier ministre qui semblait au départ se demander dans quoi il s'était mis les pieds. 

Alors qu'on ne savait pas si le 1,5 milliard de dollars perçu en trop par Hydro-Québec allait être redonné aux consommateurs et surtout de quelle manière. Nous savons maintenant que la totalité des sommes retourneront dans nos poches par un gel des tarifs et une limitation des augmentations. 

Pour les plus de 500 millions de dollars qui ont été perçus en trop cette année, une réduction ponctuelle sera effectuée au début de l'année 2020 ce qui pourrait représenter un montant d'environ 155 $ pour une maison unifamiliale.

Une nouvelle qui devrait en réjouir plus d'un. On limitera également les augmentations des tarifs dans les quatre prochaines années à l’inflation.




Après ces 5 ans, Hydro-Québec réajustera ses tarifs en fonction de nouvelles bases. Il ne faut pas oublier que beaucoup d’électricité est vendue à l’extérieur du pays et la compagnie ne doit pas devenir moins rentable. 

Ce geste est plutôt inattendu de la part de François Legault mais avec la pétition de 75 000 noms qui a été déposée au gouvernement à la fin mai et la préparation d'actions collectives en cours, cela a dû aider notre gouvernement à faire pencher la balance. 

C'est en 2017, alors que la Coalition Avenir Québec était dans le parti de l'opposition, que ce débat avait été soulevé. François Legault insistait sur le fait que le gouvernement libéral avait floué les Québécois avec cette taxe "déguisée".

Toute cette histoire a fait très mauvaise presse à la société d'État qui a insisté sur le fait qu'elle n'avait pas "surfacturé" ses clients. 

C'est tout de même rassurant de constater que nous sommes écoutés dans notre droit fondamental de s'exprimer dans notre société démocratique.



Source : tvanouvelles

Crédit photo :  Jarretera/Shutterstock.com




Partager sur Facebook