Toute la vérité

La coroner rend son rapport sur la mort de la mère de Gilles Duceppe; elle n'a eu aucune chance
La coroner rend son rapport sur la mort de la mère de Gilles Duceppe; elle n'a eu aucune chance




La coroner rend son rapport sur la mort de la mère de Gilles Duceppe; elle n'a eu aucune chance
"Des procédures judiciaires pourraient d'ailleurs être envisagées contre la résidence."

C'est l'hiver dernier que la mère du politicien Gilles Duceppe est décédée dans des circonstances absolument horribles.

La dame qui vivait dans une résidence de personnes âgées serait sortie à l'extérieur suite à une alarme d'incendie pour ne plus pouvoir entrer dans sa résidence par la suite, et ce, un soir où la température était extrêmement froide, ne lui laissant aucune chance de survie.

Ce mardi, la coroner chargée de l'enquête de cette terrible mort, Me Géhane Kamel, a rendu son rapport et, selon elle, une panoplie d'erreurs ont mené au décès de la vieille dame.

Elle explique dans son rapport :

« Mme Rowley Hotte Duceppe ne voulait pas mourir et encore moins de cette tragique façon. Elle a tenté par tous les moyens de se réchauffer et de trouver une issue pour s'en sortir. Il est étonnant, avec le froid extrême qui sévissait, qu'elle ait pu tenir le coup si longtemps. »




«Une fois à l’extérieur, Mme Rowley Hotte Duceppe se rend rapidement compte que le point de ralliement n’est pas dans la cour intérieure, indique la coroner.

Elle tente de revenir à l’intérieur, mais la porte de secours est barrée et sa carte d’accès ne permet pas de l’ouvrir. À ce moment-là, il neige abondamment, il vente et la température ressentie est de -35 °C.»

Toute la scène a été filmée par les caméras de surveillance à l'extérieur du bâtiment, mais malheureusement, personne n'a vu la vieille dame de 93 ans qui tentait par tous les moyens d'entrer à l'intérieur. 

«À 5 h 14, elle semble manquer de force puisqu’elle s’assoit au sol, dos au mur opposé à la porte de sortie. Elle n’a pas de gants et se tient les mains. À 5 h 15, elle se couche au sol et tente de protéger ses mains. À 5 h 16, elle se rassoit. »

«À 8 h 28, elle tente de se protéger du vent, son chapeau s’envole et elle a de la difficulté à le remettre.

Elle alterne ses positions et elle bouge de plus en plus difficilement. À 9 h 23, elle se recouche au sol. À 10 h 11, elle bouge ses jambes.»

C'est seulement vers 11 h 02 que la caméra de surveillance montre la dame immobile au sol. Elle a donc lutté en vain pendant plusieurs heures pour sa survie. 

Avec les conclusions de ce rapport, les membres de la famille de la mère de Gilles Duceppe sont désolés de constater que ce décès aurait facilement pu être évité.

Des procédures judiciaires pourraient d'ailleurs être envisagées contre la résidence dans laquelle la dame vivait soit Lux Gouverneurs qui est pourtant une résidence de luxe.

La famille insiste également pour que le gouvernement prenne les moyens nécessaires pour qu'une telle tragédie ne se reproduise plus.



Source: La Presse

Crédit Photo: Facebook/Gilles Duceppe




Partager sur Facebook