Toute la vérité

La famille de la dame décédée prisonnière de son balcon mène un combat pour les aînés
La famille de la dame décédée prisonnière de son balcon mène un combat pour les aînés




La famille de la dame décédée prisonnière de son balcon mène un combat pour les aînés
"La fille de Mme Gauthier, Denise Ouellet n’a pas tardé à agir."

C’est le 23 juin dernier que la fille de Marie-Rose Gauthier a eu des nouvelles de sa mère pour la dernière fois.

La pauvre dame de 93 ans qui résidait dans une résidence de personnes âgées de Saguenay serait restée coincée sur son balcon pendant 36 heures avant de faire une chute.

Elle a été retrouvée dans un état de déshydration et d’hypothermie avancés. Elle est décédée quelques heures plus tard au centre hospitalier. 

Sa petite fille, Josée Ouellet avait dénoncé cette terrible histoire en publiant ce message sur sa page Facebook :

« Maintenant que ma mamie est partie, sachez qu’elle n’est pas morte de vieillesse dans son sommeil comme je l’ai toujours imaginé. Dimanche soir (23 juin), elle est tombée sur le balcon de la résidence privée à plus de 2000$ par mois et elle a été retrouvée le mardi suivant, soit 36 heures plus tard, par des proches qui se sont inquiétés et qui ont appelé pour demander au personnel du centre d’aller vérifier! »

Et elle a conclu en disant :




« Ma grand-mère était en hypothermie et déshydratée et à son arrivée à l’hôpital, elle a sombré dans un profond coma. Elle a rendu son dernier souffle dans mes bras et ceux de son fils le vendredi suivant. C’est maintenant dans les mains du coroner et sachez que notre famille va tout faire pour que les choses changent et que d’autres ne subissent pas le même sort. Repose en paix mamie. »

La fille de Mme Gauthier, Denise Ouellet n’a pas tardé à agir. Elle demande que les aînés en résidence soient mieux encadrés. En entrevue à l’émission matinale de QUB elle a insisté sur le fait qu’un contact quotidien est primordial avec les résidents et que le personnel des résidences soit davantage ouvert aux demandes des familles. 

« S’ils font d’aussi gros appartements avec des prix très exorbitants, qu’ils mettent le service en conséquence, a-t-elle soutenu. Cognez à la porte le matin, cognez à la porte le soir, comment ça va aujourd’hui. C’est pas long, ça prend deux secondes. » La famille de Mme Gauthier est présentement en attente du rapport du coroner pour évaluer la suite des évènements.





Source : Facebook & QUB Radio

Crédit photo : Facebook




Partager sur Facebook