Toute la vérité

Témoignage poignant d'une enfant de militaire du Canada
Témoignage poignant d'une enfant de militaire du Canada




Témoignage poignant d'une enfant de militaire du Canada
"'' Et parce que derrière le militaire qui est courageux dans un pays ravagé par la guerre, il se cache peut-être bien un papa qui a promis de rendre son nez à une petite fille bouclée qui lui avait promis d'être forte.'' "

La première fois que mon papa est parti en Bosnie, c'était en 1994. J'avais 4 ans. 



Je me rappelerai toujours ce moment, parce que je ne comprenais pas tellement ce qui se passait, mais je comprenais une chose: Papa partait. Sans maman et moi. Dans un endroit différent, où il se passait des choses dangereuses



Je me rappelerai toujours ce moment où papa a tendu son index et son pouce pincé sur le milieu de mon visage et m'a dit :



''Je vais revenir, ma puce. Papa a pris ton nez. Je viendrai te le rendre.''



J'ai maintenant 27 ans, et mon père, par moment, aime bien me rappeler encore tous les coups de téléphone (trop rares) qu'il a pu nous faire quand il était là-bas. Tous ces coups de téléphone où je m'empressais de demander, avec tout le sérieux du monde: 



''Papa!? T'as pas perdu mon nez, hein?''



La deuxième fois que papa est parti en Bosnie, j'étais plus grande, j'avais 8 ans. J'étais aussi triste de le voir partir, mais heureusement, j'avais un petit frère, et comme j'étais la ''grande'' des deux, je devais veiller sur lui. Ça m'avait donné du courage. J'avais promis à papa d'être courageuse.



En voyant cette vidéo de retrouvailles entre des militaires et leurs familles, je l'avoue, j'ai versé une (ok, beaucoup... Soyons honnêtes) larme. Parce que si vous êtes également un enfant de militaire, vous savez l'effet que ça fait, de voir enfin papa revenir. Vous savez le trou que ça vient remplir, quand vous voyez enfin son visage, après une période souvent longue de plusieurs mois bien remplie de son absence. 



Vous avez vu vos mères faire de leur mieux, à bout de souffle, à bout de nerfs. 



Vous ressentez encore ce vide dans votre coeur quand vous vous rappelez ce moment où il était absent et qu'il se dévouait pour son travail et son pays. Et ces moments où, de loin, vous le voyiez arriver, peut-être comme moi à l'aéroport, peut-être ailleurs. Pour certains, comme moi, ces moments là seront chéris pour toujours. 



Parce que mon papa, c'est un héros. Ceux de la vidéo le sont également, et le tien l'est peut-être aussi. Et parce que derrière le militaire qui est courageux dans un pays ravagé par la guerre, il se cache peut-être bien un papa qui a promis de rendre son nez à une petite fille bouclée qui lui avait promis d'être forte. 



Je t'aime, papa.








Source vidéo : YouTube

Texte : Vraiment.Org



Partager sur Facebook