Toute la vérité

Sous l'effet de l'alcool, l'adolescente s'est cogné la tête en glissant
Sous l'effet de l'alcool, l'adolescente s'est cogné la tête en glissant




Sous l'effet de l'alcool, l'adolescente s'est cogné la tête en glissant
""

L'autopsie pratiquée sur le corps de la jeune fille le confirme : elle n'a pas été victime d'un acte criminel, à confirmé les policiers.



Pendant la pause du midi, Athena Gervais s'est rendue au dépanneur du coin avec une amie pour aller acheter au moins une canette de la marque FCKDUP, une boisson qui contient 11,9% d'alcool.



Selon les amis de l'adolescente, celle-ci aurait bu presque trois FCKDUP pendant sa pause.



« Elle était complètement saoule, elle avait de la misère à marcher », a confirmé un ami qui se trouvait avec elle avant que la cloche sonne.



Lorsqu'est venu le temps de retourner en classe, Athena aurait dit vouloir ''foxer'' les cours de l'après-midi, mais ses amis n'ont pas voulu la suivre.



À ce moment elle se serait dirigée vers la cour arrière de l'école, dont l'accès est formellement interdit aux élèves.






Au fond de la cour se trouve une clôture en métal qui sépare l’établissement scolaire d’un boisé dans lequel coule un ruisseau. Ce dernier est surplombé par un fossé extrêmement escarpé et glacé.



Tout indique que la jeune fille s’est rendue dans le boisé en empruntant la porte de la clôture, qui serait pratiquement toujours ouverte selon les étudiants.



« La porte est très souvent ouverte, on n’a pas le droit d’y aller, mais ça mène à un parc et à un quartier résidentiel, c’est comme un raccourci, et plusieurs élèves passent là », a confié une amie de la victime.



La jeune femme aurait vraisemblablement perdu pied et aurait glissé dans le ruisseau. Une blessure à la tête pendant sa chute pourrait avoir causé sa mort, selon le Journal de Montréal, mais il faudra attendre les résultats de l’autopsie avant d’en être certain.

L’adolescente de 14 ans manquait à l’appel depuis lundi matin à Laval. Sa mère avait mentionné qu'elle était persuadée que quelque chose était arrivé à sa fille et que celle-ci n'avait pas fugué.

C'est avec une tristesse infinie qu'on apprend que son instinct ne la trompait pas. Il leur faudra beaucoup de courage pour affronter ce que la vie fait de pire. La perte d'un enfant est certainement l'épreuve la plus douloureuse pour un parent.




Partager sur Facebook