Toute la vérité

Une infirmière s'effondre après avoir aidé à l'accouchement d'un enfant mort-né
Une infirmière s'effondre après avoir aidé à l'accouchement d'un enfant mort-né




Une infirmière s'effondre après avoir aidé à l'accouchement d'un enfant mort-né
"Elles voient des choses horribles chaque jour au travail et ont des conditions épouvantables."

Une image déchirante et extrêmement émotive d’une infirmière est devenue virale partout sur le web, car elle reflète les énormes pressions auxquelles les travailleurs des hôpitaux sont confrontés de façon continue.



L'image montre une femme désemparée, identifiée comme Caty Nixon, assise dans une chaise en larmes après avoir travaillé 53 heures en quatre jours - et venant de participer à l'accouchement d'un bébé mort-né. Elle a vécu une épreuve qui serait difficile pour n'importe qui. 



Laura McIntyre, a pris une photo de sa sœur affalée dans le fauteuil, une assiette de nourriture sur ses genoux et sa main essuyant les larmes qui coulaient à flots de ses yeux, des larmes de tristesse mais probablement aussi d'épuisement. 



Laura a écrit: 



"Caty vient de terminer son quatrième quart de travail d'affilée. Cela équivaut à environ 53 heures ou plus en quatre jours. Cela ne comprend pas l'heure et demi de voiture qu'elle doit faire chaque jour pour se rendre sur son lieu de travail. [...]En général, elle n’a pas la chance de déjeuner ni même de boire beaucoup d’eau, et elle doit s’habiller comme une myrtille ... Je veux dire, allez.[...]Elle est tellement douée dans son travail qu'elle oublie souvent comment prendre soin de elle alors qu'elle prend soin de ses patients."



Laura a déclaré que l'image avait été prise en juillet après l'arrivée de Caty chez elle après une journée particulièrement difficile.



Elle avait assisté à l'accouchement d'un bébé mort-né et Laura a révélé toute l'ampleur de l'émotion que les infirmières doivent endurer chaque jour.






Laura a ajouté:



"Avez-vous déjà vraiment réfléchi à ce que voit une infirmière des accouchements? Elles voient une grande joie dans des accouchements sans problèmes, des mères et des bébés en bonne santé.[...]Elles voient la panique et l'anxiété quand une nouvelle maman a peur. Elles voient la peur quand il y a annonce d'une césarienne pour la future maman.[...]



"Elles voient des adolescentes accoucher. Elles voient une mère dépendante à des substances donner naissance à un bébé.  Elles voient des choses affreuses arriver. Elles voient des salons funéraires arriver. Saviez-vous qu'ils doivent prendre des dispositions pour que la maison funéraire vienne chercher le bébé? Moi non plus. "



On ne peut que compatir, parce qu'on sait à quel point les infirmières ont beaucoup de travail, qu'elles se dévouent pour celui-ci et qu'il est difficile. En plus, au Québec, elles n'ont certainement pas les meilleures conditions. 



Alors pour vous tous et toutes: On vous adore, et merci pour votre magnifique travail. 



Source et crédits photos: Daily Mirror




Partager sur Facebook