Toute la vérité

Une jeune femme de 17 ans perd la vie après avoir été violée par un groupe de garçon à une fête
Une jeune femme de 17 ans perd la vie après avoir été violée par un groupe de garçon à une fête




Une jeune femme de 17 ans perd la vie après avoir été violée par un groupe de garçon à une fête
"C'est affreux. Pauvre petit ange. "

C'est une histoire affreuse qui s'est déroulée récemment, alors qu'ne adolescente est décédée après avoir été violée par un groupe de garçons lors d'une fête à la maison d'un ami. 



Jhoselin Monica Calani, 17 ans, a assisté à la rencontre chez son ami le 16 octobre. Elle se serait évanouie pendant la fête. On pense qu'elle a ensuite été violée brutalement par le groupe à Oruro, en Bolivie.



Quand elle s'est réveillée, Jhoselin s'est plaint d'avoir mal aux hanches et luttait pour se tenir debout.



Elle a été hospitalisée mais est décédée deux semaines plus tard.



Sa mère, en proie au chagrin et effondrée, veut maintenant que les quatre adolescents arrêtés qui sont présentement soupçonnés de son viol soient poursuivis en justice pour meurtre.



Elle a déclaré: 



"Je tiens à vous dire que ces gars-là ne peuvent pas sortir, que justice soit rendue, qu'ils doivent payer pour ce qu'ils ont fait, ils ne devraient pas être punis d'une peine mineure"



La police continue à enquêter sur la tragédie et interroge les suspects, qui sont âgés de 16 ou 17 ans environ. 



De l'alcool aurait été servi à la fête, et les policiers tentent de vérifier si d'autres substances étaient présentes. 



Orlando Zapata, l'avocate du département d'Oruro, a déclaré que:






 "Elle ne se souvenait pas de ce qui s'était passé, elle avait très froid et présentait une forte douleur aux hanches".



Des centaines de personnes se sont rassemblées pour pleurer Jhoselin à ses funérailles la semaine dernière.



Cet événement se produit après que sept viols collectifs aient été signalés en Bolivie entre janvier et avril 2019.Source & Crédits photos: Daily Mirror




Partager sur Facebook