Toute la vérité

Une nouvelle cellule qui pourrait guérir le cancer est enfin découverte
Une nouvelle cellule qui pourrait guérir le cancer est enfin découverte




Une nouvelle cellule qui pourrait guérir le cancer est enfin découverte
"On place beaucoup d'espoir dans cette découverte."

Il y a beaucoup de maladies qui nous font peur (en réalité, personne n'aime être malade) mais dans certains cas, certaines d'entre elles sont beaucoup plus effrayantes que les autres. Et dans le haut de la pyramide des maladies dont on ne veut jamais recevoir de diagnostic, on trouve le cancer sous toutes ses formes. 



Malheureusement, personne n'est à l'abri. Le nombre de gens qui en sont atteint ne cesse d'augmenter année après année à une vitesse vertigineuse, et les prévisions ne sont pas franchement optimistes et ne laissent présager aucune amélioration...



Sauf si un remède est trouvé, évidemment ! Et on dirait bien qu'une découverte a récemment été faite qui pourrait vraiment avoir un poids dans la balance. Évidemment, de nombreux tests sont cependant encore à faire. 



Il s'agit d'une cellule T qui est nouvelle. Son fonctionnement est plutôt simple, si on vous la résume: Elle recherche dans le corps les cellules malades et les élimine. Évidemment, en termes scientifiques, ça se corse, mais on vous le résume très globalement. 



Une autre caractéristique impressionnante et qui nous donne beaucoup d'espoir est que cette nouvelle cellule découverte détruirait plusieurs types de cellules cancéreuses. En résumé, elle pourrait détruire plusieurs types de cancer avec un seul traitement. 



Le professeur Andrew Sewell, l'un des chercheurs, a expliqué:



"Cette cellule T peut éliminer différents types de cellules cancéreuses. Cela nous donne l'occasion de traiter tous les patients cancéreux avec le même traitement"



Apparemment, même les tumeurs les plus invasives pourraient être combattues grâce à cette cellule. Et il y a encore plus intéressant: Il n'est pas impossible que certaines personnes soient déjà immunisées!






"Il se peut que certaines personnes soient déjà porteuses de la cellule, mais nous ne savons pas à quel point elle est courante dans ce cas. Cela peut être très rare. Il se peut également que beaucoup aient la cellule, mais que pour une raison quelconque, elle ne soit pas active"



On va placer beaucoup d'espoir dans les recherches qui s'en viennent. Source: Magazine Allas




Partager sur Facebook