Toute la vérité

Anick Lemay est sereine face à son cancer et en parle avec franchise et ouverture
Anick Lemay est sereine face à son cancer et en parle avec franchise et ouverture




Anick Lemay est sereine face à son cancer et en parle avec franchise et ouverture
"Au sujet de sa récente bataille contre le cancer."

Anick Lemay voit enfin la lumière au bout du tunnel après une dernière année bien mouvementée. Faire face à un cancer, à une double mastectomie et à de nombreux traitements de chimiothérapie et de radiothérapie sont des épreuves terribles qui bouleversent une vie et la manière de la percevoir. 

De passage à l’émission Bonsoir bonsoir pour faire la promotion de son retour prochain dans la série L’Échappée, Anick Lemay s’est confiée avec une grande franchise sur ce qu’elle a vécu.

L’animateur Jean-Philippe Wauthier s’est tout d’abord informé sur son retour devant les caméras pour le tournage de L’Échappée.

« Ça se passe bien, mais gros trac lors de la première journée. C’était bizarre, ça faisait un an que je n’avais pas tourné, donc, j’ai comme douté un peu de ma capacité d’actrice », explique-t-elle.

« Un arrêt d’un an je n’avais jamais vécu ça. Et, en plus, avec la maladie, j’ai plus de difficulté avec ma concentration et ma mémoire, ça va revenir, mais je te dirais que je suis à 80-85 % de ma capacité normale. J’apprends mes textes plus lentement. »

Il lui demande ensuite, passant au sujet de sa récente bataille contre le cancer :

« Depuis que t'as eu le diagnostic, est-ce que ça t'arrive souvent de ne pas y penser? As-tu des moments de break depuis ce jour-là ? »

« Non, jamais. Ben, quand je travaille, quand je brainstorm, mais t'sais tous les matins mettons je prends ma douche, j'ai quand même peur. Un coup que t'as eu vraiment peur de mourir, à cause de cette maladie-là, il y a toujours ce doute-là de ''Ah mon dieu, c'est tu ça que je sens ici? Ah nonon, c'est la fausse prothèse, ok ça va''.




Mais, il y a tout le temps une espèce de ''d'un coup que ça revient'' [...] Mais y parait que dans 2-3 ans ça va commencer à s'estomper, d'après d'autres amis qui ont passé là. »

Et quelles seraient les trois choses à ne pas dire à quelqu’un atteint d’un cancer selon elle ?

1. Les gens qui ont le cancer et qui disent « mon cancer ». S'approprier le cancer comme quelque chose d'immuable est quelque chose d'intolérable pour Annick Lemay. Elle préfère dire « le cancer », puisque ce n'est pas « son » cancer. 

2. Se faire dire de ne « pas lâcher». « Lâche pas...Lâche pas. Kessé tu veux que je lâche? Voyons christie, kessé tu veux que j'lâche? Ma vie? Ma fille? C'est une affaire vite faite vite dite, mais qui veut rien dire. »

3. Le petit ton sirupeux au téléphone

Et c’est alors que Marie-Ève Tremblay, elle aussi invitée à cette émission, lui demande à son tour comment elle a vécu sa double mastectomie.

« J'étais très contente de les faire enlever, parce qu'ils étaient infestés de crabes. Du moment où j'ai su ça moi je voulais juste qu'on les enlève. Le deuil de ma poitrine s'est fait facilement, chose qui est sûrement pas facile pour beaucoup de femmes, mais moi ça s'est fait facilement [...] Moi ça, c'est des prothèses gonflables en fait ils rajoutent de l'eau saline après l'opération jusqu'à la grosseur souhaitée.

Ça été difficile, parce que y'ont mis ça en dessous de mes pectoraux, mais dessous c'est comme une grande pression tout le temps, pis la peau a tire. c'est comme pas le fun. »

Bravo pour ton courage Anick, ta sérénité en inspirera plus d'un!



Vous pouvez voir l'entrevue en entier CLIQUEZ ICI



Source: Showbizz.net

Crédit Photo: Facebook




Partager sur Facebook