Toute la vérité

Deux jeunes autistes sont agressés dans un parc par d'autres parents
Deux jeunes autistes sont agressés dans un parc par d'autres parents




Deux jeunes autistes sont agressés dans un parc par d'autres parents
"Il est impensable que, de nos jours, des gens réagissent comme ça !"

William, 10 ans, et Edward, 6 ans, sont deux jeunes frères tous deux atteints du trouble du spectre de l'autisme. Ils vivent au Royaume-Uni avec leur maman Gemma Ryan et leur papa.  En plus d'être autiste, Edward est aussi atteint de TDAH et du syndrome de Gilles de la Tourette. 

Vous devez bien vous imaginer que les deux frères ne passent pas inaperçus dans les lieux publics. Les deux ayant certains tics, il arrive qu'il fassent des bruits forts ou bien qu'ils bougent leurs bras d'une manière incontrôlable. 

Dû à cela, Gemma confie que ses garçons doivent subir les regards étranges des gens, des commentaires désobligeants ou bien des opinions dont ils se seraient bien passés! 

En août 2016, un événement tout à fait ignoble s'est produit et restera gravé dans la mémoire de Gemma pour la vie. Gemma décide d'emmener ses fils jouer dans un terrain de jeu de son quartier pour qu'ils puissent s'amuser en dépensant leur trop-plein d'énergie. Vu que c'était pendant les vacances d'été, elle croyait qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde. 

Ce qui arriva vous laissera sans mot.




Dès que les garçons se mirent à jouer, des parents ont commencé à les menacer verbalement et physiquement.

« Une mère a dit que je devais tenir mes garçons "étranges" à l'écart de son fils et que je devais comprendre qu'ils n'avaient rien à faire ici », a confié Gemma à Derbyshire Live.

Une dizaine de minutes plus tard, un jeune garçon accompagné par son père s'est mis à jouer avec William. Ce dernier a passé son bras autour du garçon.

Le père, furieux, gronda William et dit à Gemma qu'il étranglerait son fils s'il osait toucher à nouveau son fils. 

« J'étais complètement dépassée. D'autres personnes m'ont défendue et il a commencé à frapper des tables avant qu'on ne lui demande de partir », a dit Gemma. « Mes jambes ont lâché. Je suis tombée au sol en sanglotant et pleurant et j'ai embrassé mes enfants. »

Il a fallu un an avant que Gemma ose retourner au parc avec ses fils. 

Elle dit que William commence à réaliser qu'il n'est pas comme les autres et qu'il sera toujours traité différemment. Edward quant à lui est trop jeune pour comprendre.
Gemma et son mari David ont organisé un événement, Spectrum, afin de sensibiliser la population au trouble du spectre de l'autisme. 

« Personne ne devrait se sentir seul », a déclaré Gemma.

Il est impensable que, de nos jours, des gens réagissent comme ça face aux gens différents. À force d'en parler, les gens finiront par comprendre ! Partagez afin de propager la nouvelle !





Source : derbytelegraph

Crédit photo : Facebook




Partager sur Facebook