Toute la vérité

La police intercepte un homme qui roule à 231 km/h dans le Parc des Laurentides
La police intercepte un homme qui roule à 231 km/h dans le Parc des Laurentides




La police intercepte un homme qui roule à 231 km/h dans le Parc des Laurentides
"Pensez aux autres, conduisez prudemment!"

Pour ceux qui connaissent la Réserve faunique des Laurentides, communément appelée " Le Parc", savent que cette route est dangereuse et que certaines personnes en profitent pour reproduire des scènes du film " The Fast and Furious ".

Avec le temps, nous entendons beaucoup d'histoires de grands excès de vitesse dans cette zone qui relie le Saguenay à Québec. Malheureusement, plusieurs accidents sont aussi survenus en raison de ces conduites dangereuses. 

Vendredi matin, les policiers de la Sureté du Québec (SQ) ont arrêté un homme âgé de 32 ans roulant à pas moins de 231 km/h dans une zone de 100 km/h à la hauteur du kilomètre 212, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Saguenay. Roulait-il en direction de Saguenay ou de Québec? L'information est inconnue pour le moment. 

L'homme de 32 ans était au volant d'une voiture de marque Infiniti lors de son arrestation. Il a écopé d'une amende de 2384$ et de 30 points d'inaptitude. Par contre, l'homme n'en était pas à son premier délit.




Le sergent Hugues Beaulieu, porte-parole de la SQ informe que le récidiviste avait déjà commis un grand excès de vitesse (GEV) par le passé, ce qui fait de lui un contrevenant-récidiviste. 

Lors d'une première offense, le permis du contrevenant est suspendu pour sept jours. Lors d'une deuxième offense par contre, le véhicule est remorqué et le permis est suspendu pour une période de 30 jours. 

En roulant à cette vitesse, il aurait pu être gravement blessé ou aurait pu blesser quelqu'un d'autre. Une telle vitesse peut facilement entraîner la mort.

S'il vous plait, avant de commettre ce genre d'infraction, pensez aux familles que vous pourriez détruire ou même à votre propre famille qui serait dévastée de vous perdre. 

Pensez aux autres, conduisez prudemment!



Source : le quotidien




Partager sur Facebook