Toute la vérité

Le maire de Québec Régis Labeaume demande au gouvernement d'annuler l'année scolaire
Le maire de Québec Régis Labeaume demande au gouvernement d'annuler l'année scolaire




Le maire de Québec Régis Labeaume demande au gouvernement d'annuler l'année scolaire
"Le maire Régis Labeaume pour sa part est catégorique."

Depuis que François Legault a parlé de la possibilité de rouvrir les écoles prochainement, la population n'a cessé de crier au scandale.

Il est vrai qu'on nous a clairement fait comprendre que tous les contacts pouvaient être mortels pour une partie de la population. Dorénavant, les gens marchent dans la rue en se fuyant, nous avons bien compris la leçon M. Legault.

Alors comment peut-on imaginer des classes de 30 élèves, qui sont loin de respecter les deux mètres de distance réglementaire il faut se le dire, se côtoyer tous les jours en compagnie de notre nouvel ami le coronavirus?

Tous ont une idée différente sur le sujet. Certains disent qu'il faudra tôt ou tard se faire une immunité et d'autres ne voient pas la fin de ce confinement avant l'arrivée d'un vaccin fiable. Entre les deux, il doit bien y avoir un juste milieu n'est-ce pas?

En entrevue avec Mario Dumont sur les ondes de LCN ce jeudi, il a demandé au premier ministre de ne pas brusquer les choses, il suggère même que l'année scolaire soit tout simplement annulée si cela est nécessaire.

Il explique :




« Prenez votre temps, monsieur le premier ministre. Résistez aux pressions des milieux économiques, mais on ne peut pas prendre de chance. Les enfants, le 4 mai, si vous n'êtes pas sûrs, on annulera l'année scolaire. Y a-t-il des parents qui ont le goût de prendre des chances? Même pour les garderies. Prenez votre temps et n'oubliez pas que la première priorité c'est la santé.

Ceci dit, le Québec au complet n'est pas également éprouvé par ça. Moi je pense qu'on n'est pas obligé d'attendre que tout le monde soit à zéro virus pour ouvrir. S'il y a des régions qui s'en sortent plus rapidement que d'autres, on doit permettre à ces régions-là de sortir du confinement plus rapidement que d'autres. Le problème c'est le voyagement interrégional, mais ça doit s'organiser un peu.

Mais si tout le monde attend que Montréal, là où c'est le plus flagrant, soit à zéro virus, on en a pour un six mois ou un an. Je suis tout à fait solidaire avec la situation de Montréal, mais bon.

Par exemple la décision sur la construction, c'est intelligent cette décision-là. Je pense que dans les prochains jours on devrait continuer à ouvrir pour que les gens de la construction retournent sur les chantiers, c'est des gens qui sont relativement jeunes et un milieu où les mesures de distanciation sont facilement applicables. Alors ça ça s'organise. »      

Une manière de voir les choses qui a tout son sens n'est-ce pas?






Source: TVA Nouvelles

Crédit photo : Facebook de Régis Labeaume




Partager sur Facebook