Toute la vérité

Le père qui a tué ses deux jeunes enfants venait d'être hospitalisé neuf jours avant le drame
Le père qui a tué ses deux jeunes enfants venait d'être hospitalisé neuf jours avant le drame




Le père qui a tué ses deux jeunes enfants venait d'être hospitalisé neuf jours avant le drame
"Une enquête est présentement en cours."

C'est mardi dernier que Jonathan Pomares âgé de 40 ans s'en est pris à la vie de ses deux enfants avant de mettre fin à ses jours. Un acte d'une grande violence qui a bouleversé le Québec en entier.

En apprenant que sa femme voulait se séparer, l'homme aurait très mal réagi.

Selon Le Journal de Montréal, il a été admis à l'hôpital le 13 octobre suite à une intoxication et à des idéations suicidaires. Il avait à ce moment consommé une bonne quantité d'alcool mélangée à des médicaments. Il a reçu son congé quelques temps plus tard. 

C'est sa femme qui a fait la macabre découverte en revenant du travail mardi soir. Moment terrible qui restera toujours gravé dans sa mémoire.

Ses deux enfants, Hugo âgé de 7 ans et Élise âgé de 5 ans avaient des marques de violence.




Les deux étaient sans vie, il était trop tard.

Le corps de son mari se trouvait également dans la maison. Elle ne pût que se rendre à l'évidence; il s'agissait d'une geste volontaire. 

Un ami du père de Jonathan, Patricio Romera Valdes a expliqué à au Journal de Montréal :

« Je suis complètement sous le choc. Jonathan aimait tellement ses enfants, il faisait tout pour eux, j’ai de la difficulté à le croire. Je dois reprendre mon souffle, là. »

L'homme qui occupait un poste de cuisinier temporaire dans les écoles secondaires et primaires d’une commission scolaire de Montréal venait tout juste de décrocher un poste permanent qu'il devait débuter en novembre.

Lundi dernier, il avait quitté son travail dans une école de Rosemont n'étant pas en mesure de terminer sa journée. Le jour du drame, il n'est pas allé travailler. 

Le couple originaire de France, vivait au Québec depuis presque 10 ans. L'an dernier, ils avaient fait l'acquisition d'une maison.

Le portrait type d'une petite famille heureuse. 

Une enquête est présentement en cours pour déterminer les détails exacts de ce terrible drame. Du soutien psychologique est également disponible pour traiter les gens de leur entourage qui sont sous le choc.

Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas :

Ligne québécoise de prévention du suicide

1-866-APPELLE (277-3553)

Pères séparés

514 254-6120



Source : tvanouvelles

Crédit photo : Facebook




Partager sur Facebook