Toute la vérité

Un cheval vient en aide aux personnes en phases terminales de cancer
Un cheval vient en aide aux personnes en phases terminales de cancer




Un cheval vient en aide aux personnes en phases terminales de cancer
"Il est d'une grande aide pour le personnel médical."

Peyo est un cheval très particulier. Après avoir connu la gloire en participant à des compétitions et à des spectacles, il a décidé de prendre une retraite bien méritée. Accompagné par son maître Hassen Bouchakour, il apporte maintenant joie et réconfort à des personnes qui sont en fin de vie.

Les bienfaits de la zoothérapie ne sont plus à prouver mais alors que certains hôpitaux utilisent des chats et des chiens pour apaiser leurs patients, l'hôpital de Calais a son arme secrète : Peyo un cheval âgé de 15 ans.
Dans son ancienne vie, Peyo participait à des compétitions. Son maître, très attentif à l'animal, avait remarqué que son fidèle cheval tendait à s'approcher des personnes en mauvaise santé comme s'il avait un sixième sens.
Hassen a donc eu l'idée de changer de vocation et d'aider les personnes âgées en fin de vie et les personnes malades. Une transition a bien entendu été nécessaire puisqu'il n'est pas facile pour un cheval de se sentir à l'aise dans les couloirs d'un hôpital ou d'une maison de retraite.




Peyo est apprécié partout où il se présente tant par les usagers que par le personnel. Il a un véritable don pour reconnaître les personnes qui sont mal en point. Il décide par lui-même qui il doit visiter et quand il peut partir.

Hassen explique :

« Il peut rester là pendant près de deux heures, veillant sur une femme mourante. Je le guide, mais je le laisse faire ce qu'il veut. C'est lui qui décide. »

Sa présence réconforte et apporte la paix aux personnes mourantes. Il est d'une grande aide pour le personnel médical.

Le pouvoir des animaux sur les humains ne doit pas être sous-estimé et Peyo en est un très bon exemple. Pourquoi ne pas imiter cette initiative dans certains de nos hôpitaux ?



Source : Les Sabots Du Coeur

Crédit photo : Les Sabots Du Coeur




Partager sur Facebook