Toute la vérité

Un juge donne des sanctions semblables aux crimes commis aux gens qui maltraitent les animaux
Un juge donne des sanctions semblables aux crimes commis aux gens qui maltraitent les animaux




Un juge donne des sanctions semblables aux crimes commis aux gens qui maltraitent les animaux
"Il n'hésite pas à donner des sentences sévères aux accusés."

Un juge fait preuve de beaucoup de créativité pour punir les gens qui sont accusés de maltraitance envers les animaux.

À tel point qu’il est devenu une célébrité comme le rapporte Animal Channel.

La maltraitance envers les animaux est malheureusement chose commune et c’est inacceptable.

Ce juge américain a décidé que c’était assez et donne des sanctions exemplaires et disons adaptées aux crimes commis par l’accusé tout en respectant bien sûr les lois en vigueur. Il ne donne pas une amende ou un séjour en prison, il s’assure que l’accusé regrette amèrement son crime. 

C’est dans la ville de Painesville dans l’État de l’Ohio que le juge Michael Cicconetti siège et il ne passe pas inaperçu. Lui-même adore les animaux ayant eu un chien pendant toute son enfance et encore aujourd’hui à l’âge adulte.

Il respecte les animaux et tente du mieux qu’il peut de les protéger. 

Pour se faire, il n’hésite pas à donner des sentences sévères aux accusés dans les affaires qu’il juge qui concernent de la maltraitance envers les animaux.




À titre d’exemple, il a condamné une femme à passer une journée complète dans la décharge locale car elle avait gardé un chien dans des conditions insalubres dans une maison remplie de déchets. 

« Je veux que vous alliez à la décharge et qu’on y trouve l’endroit le plus malodorant, et je demande à ce que vous soyez assise là pendant huit heures demain, pour réfléchir à ce que vous avez infligé à votre chien alors que vous sentirez toute cette puanteur. Si vous devez en vomir, et bien vomissez-en », a-t-il dit dans son jugement. 

Dans une autre affaire où une femme a presque laissé mourir 35 chatons en les abandonnant dans la forêt, il a laissé le choix de la sentence à l’accusée; passer trois mois en prison ou seulement 14 jours dans une résidence surveillée et payer 3200 $ à une organisation qui vient en aide aux animaux et 500 $ aux agents qui ont retrouvé les chatons dans la forêt.

De plus, il a exigé que la femme passe une nuit dans la forêt sans nourriture et vêtements chauds pour bien lui faire comprendre la portée de ses gestes. Il a tout de même été clément en lui permettant de faire un feu. 

Trouvez-vous que ce juge va trop loin ou au contraire vous trouvez que les accusés méritent amplement leur sentence?





Source : Animal Channel & ABC News

Crédit photo : Facebook




Partager sur Facebook