Toute la vérité

Un sexagénaire de Montréal est condamné à payer une pension alimentaire à son fils de 31 ans
Un sexagénaire de Montréal est condamné à payer une pension alimentaire à son fils de 31 ans




Un sexagénaire de Montréal est condamné à payer une pension alimentaire à son fils de 31 ans
"À 31 ans le fils devrait être capable de voler de ses propres ailes non ?"

Cet homme, dont on ne peut dévoiler l'identité puisque la cause relève du droit de la famille, n'en peut tout simplement plus. '' Je suis rendu au bout du rouleau, acculé au mur '' confie l'homme à Tva Nouvelles.

Il doit payer une somme de 570$ par mois à son fils, ce qui totalise 7000$ par année. Il doit verser la moitié de son revenu mensuel à son fils. 

En 2011, il tente de afire annuler la pension alimentaire prétextant sa baisse de revenus parce qu'en prenant sa retraite, son salaire de 56 000$ passait à 42 000$. Sa demande a été rejetée puisque le père avait déja accepté d'aider son fils l'année précédente. 

En 2015, il demande à nouveau l'arrêt des versements. Son fils quant à lui demande que le montant de la pension soit triplée prétextant sa situation financière précaire. Sa demande est rejetée tandis que le père retire la sienne. 

En plus de la pension, la Cour supérieure l'a condamné à rembourser 6000$ en frais d'avocats à son fils et 5000$ en dommages et intérêts pour des propos qu'il a tenu sur Facebook. 

Son fils fait présentement une maîtrise en droit mais il avait auparavant échoué sa première session au baccalauréat en disant que son travail à temps partiel nuisait à ses études. Il finit par avoir son diplôme.




Vu qu'il est maintenant à la maîtrise, un juge a statué en avril qu'il ne pouvait pas travailler puisque cela nuit à ses études. C'est donc son père qui doit payer. Il a aussi échoué sa première à sa maîtrise donnant comme raison que le conflit avec son père en était la cause. Il a aussi dû cesser ses études l'an dernier suite à un diagnostic de dépression majeure. Il a repris les études cet automne. 

Il n'a pas droit aux prêts et bourses puisqu'il est endetté de plus de 50 000$. 

'' On ne peut taxer l’enfant majeur, malgré son âge relativement avancé, d’un manque de sérieux dans ses études '' affirme le juge. 

Le fils a pris une hypothèque de 50 000$ sur la maison de son père qui lui, en pris une deuxième de 130 000$ afin de subvenir à ses besoin et ceux de son fils. Il dit qu'il doit compter sur l'aide de sa soeur pour y arriver à la fin du mois. 

Comment se fait-il qu'un homme adulte de 31 ans puisse recevoir de la pension alimentaire de son père ? 

''  Les parents paient une pension alimentaire tant que l’enfant «n’a pas atteint une autonomie suffisante pour subvenir à ses besoins '' précise Sylvie Schirm, avocate en droit de la famille. 

Une chose est certaine, chaque parent veut le bien de ses enfants et qu'ils aille la meilleure vie possible.

Mais à 31 ans le fils devrait être capable de voler de ses propres ailes non ? Qu'en pensez-vous ?



Source : tvanouvelles

Crédit photo : Capture d'écran / tvanouvelles




Partager sur Facebook