Toute la vérité

Une maison d'hébergement qui vient au secours des hommes et de leurs enfants
Une maison d'hébergement qui vient au secours des hommes et de leurs enfants




Une maison d'hébergement qui vient au secours des hommes et de leurs enfants
"Il compte 15 maisons à travers le Québec."

Nous vivons une période trouble présentement avec la pandémie. Il est difficile de garder le moral et des situations qui étaient déjà problématiques il y a quelques mois peuvent facilement prendre de l'ampleur avec le climat actuel.

Il est important de connaître les ressources mises à notre disposition en cas de besoin particulièrement celles pour les hommes car le sujet des hommes en difficulté reste tabou. Un homme gardera plus longtemps pour lui sa détresse de peur d'être jugé.

Nous désirons donc vous faire connaître un organisme sans but lucratif qui oeuvre à la grandeur du Québec.

Le réseau Maisons Oxygène est un OSBL créé en 1989.




À ce jour, il compte 15 maisons à travers le Québec qui viennent directement en aide aux hommes ainsi qu'à leurs enfants. Ils sont présents pour les soutenir et les accompagner lors d'une séparation difficile, d'un problème personnel ou familial et dans le cas de problèmes au niveau des droits de garde des enfants.

Leur mission :

« Réseau Maisons Oxygène a pour mission de favoriser le déploiement, la consolidation et la concertation des ressources d’hébergement et de soutien pour les pères qui vivent des difficultés personnelles, familiales ou conjugales et qui ont leurs enfants dans le cadre d’une garde exclusive, partagée, avec droits d’accès ou encore qui sont en démarche pour avoir leurs enfants. »

Si vous connaissez un homme qui est présentement dans cette situation ou s'il s'agit de vous-même n'hésitez pas à communiquer avec la Maison Oxygène la plus près de chez vous ou à les contacter directement

Par téléphone au :

(438) 504-4000

ou sur leur site Internet :

maisonsoxygene.ca

N'oubliez surtout pas de faire circuler l'information, on ne sait jamais qui en aura besoin prochainement.




Partager sur Facebook