Toute la vérité

Une maman décède suite à une chirurgie bariatrique la laissant incapable de s'alimenter
Une maman décède suite à une chirurgie bariatrique la laissant incapable de s'alimenter




Une maman décède suite à une chirurgie bariatrique la laissant incapable de s'alimenter
"C'est une façon atroce de mourir."

On ne vous apprendra rien en vous mentionnant que l'obésité est un grave problème mondial et que des gens sont prêts à tout pour pouvoir en venir à bout et retrouver un poids santé.



D'ailleurs, il ne faut pas nécessairement être prêt à tout pour subir une opération batriatrique, au contraire: dans certains cas, les chances de mortalité causées par l'obésité à court ou moyen terme sont beaucoup plus élevées que les risques reliés à l'intervention elle-même et les gens n'ont plus le choix de prendre le risque. 



Malheureusement, comme toute intervention chirurgicale, celle-ci comporte son lot de risques, et une maman, Kimberley Wall (âgée de 44 ans) est décédée quelques semaines après l'avoir subie. 



La femme avait subi la procédure en 2008 par crainte que son obésité ne la tue - mais au cours des dix années qui ont suivi, son poids a chuté dramatiquement, au point de peser beaucoup moins que son poids santé.



L'ancienne infirmière et coiffeuse ne pouvait gérer que deux bouchées de nourriture quand elles lui était données et elle était si faible qu'elle pouvait à peine marcher ou même se lever du lit. En dépit des tentatives répétées des médecins de la soigner, Miss Wall, affamée, a été admise à l'hôpital après la détérioration de son état.



Elle est morte tragiquement une semaine plus tard de malnutrition causée par les effets secondaires de l'opération qu'elle avait subie.La semaine dernière, un coroner a conclu qu’il n’y avait aucune erreur dans la procédure elle-même, mais a déclaré que Miss Wall était décédée le 8 octobre dernier des suites de complications à long terme résultant de la chirurgie.



C'est suite à une fausse couche que Mme.Hall avait commencé à se suralimenter en trouvant du réconfort dans la nourriture à l'âge de 18 ans seulement. Par la suite, elle s'est plainte de douleurs à l'estomac, de nausées, de fatigue et de manque de confiance en soi.






En 2014, elle a annoncé à ses proches qu'elle avait subi une procédure, avec la recommandation d'un médecin, malgré le fait que sa famille émettait certaines préoccupation.



Elle a confié à un journal:



"Je savais que c'était une étape radicale, mais j'avais essayé tous les régimes sans succès. L'idée de pouvoir effectuer un changement durable était donc très séduisante.Je m'imaginais courir au parc avec mes enfants et j’étais attiré par cette idée.[...]Je pensais que l'opération me donnerait la vie dont je rêvais - mais il s'avère que je n'aurais pas pu me tromper davantage. Je pouvais à peine manger de la nourriture. Tout ce que j'ai réussi à avaler me faisait mal au ventre. Je me sentais mal tout le temps.[...]Je regrette complètement le pontage gastrique. J'aurais aimé ne jamais l'avoir fait. C'est tellement dommage que je sois arrivé à ce point pour réaliser que j'étais plus heureuse quand j'étais en surpoids. "



Au début, elle adorait les effets de son opération de pontage gastrique de 2008, qui avait vu son poids s'effondrer la première année.



Sa mère a déclaré:



"Elle a adoré le fait de perdre autant de poids, mais elle ne pouvait presque rien manger.[...]Au fil du temps, elle est devenue de plus en plus déprimée, paranoïaque et inquiète pour tout. Elle vivait seule avec ses enfants et certains jours, elle était incapable de les faire rentrer à l'école et elle passait la journée au lit."



C'est donc un véritable drame qu'a vécu cette femme, et on a beaucoup de peine quand on pense à ses enfants, maintenant orphelins. 



Source: Mirror Online

Crédit photos: Mirror Online




Partager sur Facebook