Toute la vérité

Une maman du Québec lance un cri du coeur pour obtenir de l'aide rapidement
Une maman du Québec lance un cri du coeur pour obtenir de l'aide rapidement




Une maman du Québec lance un cri du coeur pour obtenir de l'aide rapidement
"''Aide-moi. Parce que j'ai mis un enfant au monde pour le voir grandir. Pour l'accompagner. Le supporter. L'aimer, dans toutes les situations et conditions possibles Je l'ai mis au monde, pour le guider. Pas pour l'abandonner''"

Si on a vu souvent que les réseaux sociaux permettaient aux gens de partager le pire, on a aussi souvent vu qu'ils pouvaient permettre de transmettre le meilleur et que leur usage pouvait réellement donner un coup de main à certaines personnes qui en ont eu cruellement besoin à un moment ou à un autre. 



Une maman de Québec a lancé un cri du coeur récemment, alors qu'elle a appris qu'elle était atteinte d'un cancer incurable. 



On a le coeur brisé pour elle, pour sa famille, et pour son petit bonhomme, qui a besoin d'avoir sa maman près de lui. 



On vous partage son message, ainsi que sa publication, un peu plus bas. 



''INCURABLE. Voilà ce qu’on m’a annoncé lundi. Mon cancer est incurable. Quelques semaines, quelques mois, on ne sait pas trop exactement, le cancer est si imprévisible. Au Québec, on ne peut plus rien faire pour moi. C’est ce que m’ont dit mes oncologues lundi.



L’opération du poumon a été annulée. Pourquoi s’acharner sur ton corps alors que la bataille est perdue? Pour DU TEMPS. GAGNER DU TEMPS. Parce que du temps, c’est tout ce que je souhaite avoir. Voir mon fils grandir, un jour de plus, chaque jour. C’est pourquoi après être retournée voir mes oncologues, ils acceptent ; on va m’opérer quand même. Soit ça passe, soit ça casse. On m’a toutefois averti; Même si l’opération se déroule à merveilles, le cancer reviendra, sois-en certaine, il reviendra, car il coule en toi.



Alors j’achète du temps. Un peu, du tout, moyennement, beaucoup? Personne ne le sait. Mais je tente le tout pour le tout.



Et après l’opération, quand ça reviendra? C’est là que ça se gâte. Au Québec, on ne peut plus rien pour moi.



Ce que j’ai retenu de cette phrase? AU QUÉBEC.



C’est ici que je me tourne vers BOSTON. Le DANA-FARBER CANCER INSTITUTE offre l’IMMUNOTHÉRAPIE. Un traitement qui pourrait me permettre d’allonger mon temps de vie de plusieurs années.



Pour ceux qui connaissent, on l’offre ici au Québec en essaie clinique. MAIS, pour y avoir accès, il ne faut pas m’opérer (critères de sélection) et l’attente est de plusieurs MOIS. MAIS, si je ne me fais pas opérer, je n’ai pas ça, plusieurs mois. IRONIQUE, n’est-ce pas?



Il s’agit donc de ma DERNIÈRE CHANCE. Et je veux de tout cœur TOUT ESSAYER. NE JAMAIS ABANDONNER pour mon FILS. ESSAYER JUSQU’AU DERNIER SOUFFLE.



C’est ici que je me tourne ENCORE (je le sais, j’aimerais TELLEMENT ne plus avoir à vous demander…) vers VOUS.



Vers TOI, la personne qui me lit actuellement. J’ai besoin de TON AIDE. Je t’en supplie. Je te demande, de tout mon cœur. Aide-moi. Aide-moi, pour que je puisse voir mon fils entrer à la maternelle un jour. Aide-moi, pour que je puisse être là, à Noël prochain. Pour que je puisse passer l’Halloween à ses côtés. Aide-moi, pour que j’y sois, à son anniversaire, et à celui d’après. Aide-moi, pour qu’il m’envoie promener, adolescent. Parce que OUI, je VEUX VIVRE tout ça.



Que je le vois, avec sa première amoureuse / son premier amoureux. Aide-moi, pour que je le vois, finissant du secondaire, portant fièrement son diplôme. Maman dans la salle, fière plus que jamais de toutes les heures passées à l’aider dans ses devoirs.



Aide-moi. Parce que j’ai mis un enfant au monde pour le voir grandir. Pour l’accompagner. Le supporter. L’aimer, dans toutes les situations et conditions possibles



Je l’ai mis au monde, pour le guider.



PAS POUR L’ABANDONNER.



Aide-moi, à ce que je meurs LORSQU’IL SERA PRÊT à ce que ça arrive. Que je meurs, lorsqu’il sera grand & mature. Adulte épanoui et débrouillard. Lorsqu’il aura sa propre famille à aimer et guider.



Pas alors qu’il aura 15 mois demain. Pas maintenant. Pas de sitôt. Pas pour qu’il répète à ses amis qui lui diront « désolé, je ne savais pas » à l’annonce de ma mort « oh, c’est rien, ça fait longtemps, je ne me rappelle même plus d’elle »



Parce que je veux le connaître, mon fils. Apprendre qui il est, un peu plus chaque jour. Connaître ses goûts, ses envies, ses passions. Savoir ce qu’il aime plus que tout, ce qu’il déteste par-dessus tout, ce qui le met à l’envers, ce qui le chavire, ce qui l’anime, ce qui le fait vivre.



Parce qu’il est ce qui me fait vivre.



Ma raison d’être. D’exister. De me battre. De foncer.



Ma raison de te supplier.



Aide-moi.



PARCE QUE POUR CELA, IL ME FAUT...



POUR OUVRIR MON DOSSIER ET COMMENCER UN DÉBUT DE TRAITEMENT:



150 000 $



150 000 $



QUE JE N'AI PAS.



https://www.gofundme.com/cancer-diagnosis-32-weeks-pregnant…



Pour ceux qui préfère interact : 

caroline.auger63@hotmail.com



M’envoyer votre réponse EN PRIVÉ si vous utilisez Interact.



PAYPAL : Caroline.auger63@hotmail.com''



On a fait notre don, et on espère que beaucoup de gens contribueront aussi. 



On souhaite à toute cette famille beaucoup de soutien et d'amour dans cette épreuve que la vie a placé sur leur chemin.






Source: Facebook de Caro Auger

Pour faire un don: GoFundMe




Partager sur Facebook