Toute la vérité

Une scientifique est sur le point de trouver le remède pour traiter la sclérose en plaques
Une scientifique est sur le point de trouver le remède pour traiter la sclérose en plaques




Une scientifique est sur le point de trouver le remède pour traiter la sclérose en plaques
"Une nouvelle pleine d'espoir pour bien des gens."

Cette terrible maladie peut frapper n'importe qui.

On connait encore mal ce qui peut la causer et il est possible dans certains cas de ralentir sa progression mais pas de la guérir. La sclérose en plaque affecte les cellules nerveuses du cerveau ainsi que la moelle épinière.

Elle peut causer différents troubles physiques comme la cécité et des problèmes musculaires ou psychologiques. Elle raccourci l'espérance de vie et peut être fatale dans des cas extrêmes. 

La Dre Su Metcalfe travaille sur un nouveau procédé de traitement de la maladie très prometteur. Elle pourrait bien avec son avancée médicale réussir à traiter les 20 millions de personnes et plus infectées par cette maladie à travers le monde.

Elle utilise la particule de cellules souches LIF qui fait partie de la cellule immunitaire, et cette particule de cellules souches spécifique est capable de contrôler et de limiter l’attaque de la SP dans le corps humain.




« J’ai découvert un petit commutateur binaire, contrôlé par un LIF, qui régule l’intérieur de la cellule immunitaire elle-même. Le LIF est capable de contrôler la cellule pour s’assurer qu’elle n’attaque pas votre propre corps mais relâche ensuite l’attaque lorsque cela est nécessaire. 

Ce FRV, en plus de nous réguler et de nous protéger contre les attaques, joue également un rôle majeur dans la santé du cerveau et de la moelle épinière. En fait, il joue un rôle important dans la réparation du cerveau endommagé. 

Je sais que je pensais, c’est fantastique. Nous pouvons traiter les maladies auto-immunes et nous avons quelque chose à traiter contre la SP, qui attaque le cerveau et la moelle épinière. Donc, vous avez un double coup dur qui peut arrêter et inverser l’auto-immunité, mais aussi réparer les dommages causés au cerveau.  »

Ces travaux sont très prometteurs et laisse présager un traitement définitif contre la maladie. Si les tests sont positifs, 2020 pourrait marquer la vie de bien des gens atteints. 

« Les dates de 2020 sont ambitieuses, mais avec le financement dont nous disposons et le financement que nous espérons collecter, cela devrait être possible », explique-t-elle.

La Dre Metcalfe veut également s'attaquer à d'autres maladies :

« Le psoriasis est en haut de notre liste, et le diabète en est un autre. En aval, toutes les démences dues au LIF sont un facteur de santé majeur pour le cerveau. Donc, si nous pouvons le faire pénétrer dans le cerveau, nous pouvons commencer à nous protéger contre la démence. »

Une nouvelle pleine d'espoir pour bien des gens.



Source : cambrige-news & familysante




Partager sur Facebook